10/07/2013 - Mobilisation du secteur

20130710 - manif contre décret CISP - on nous solde

Ce mercredi 10 juillet, le secteur s’est retrouvé en masse (plusieurs centaines de personnes) devant le parlement Wallon pour protester contre le décret CISP (pour Centres d’Insertion Socioprofessionnelle), voté le jour même. Cette mobilisation, presqu’aussi importante, en ce début d’été, que l’assemblée sectorielle un mois plus tôt, est à l’image de la préoccupation et de l'inquiétude des centres.

Avec ce texte, c’est l’ensemble du secteur des EFT/OISP qui se sent « bradé ». Ainsi toute une rhétorique, d’actualité en cette période de soldes, s’est développée autour de ce thème. Les manifestants, de blanc vêtus, arboraient des cocardes de -20 à -70% et des pancartes « secteur au rabais », « on nous solde »... Une chanson à reprendre en cœur a été écrite pour l’occasion (paroles disponibles en-dessous) et des saynètes ont caricaturé le ministre de tutelle dans une vente aux enchères (ou au rabais) de stagiaires, pointant la fracture entre « bons » et « mauvais » stagiaires (un des risques majeurs du décret dénoncé par le secteur, lire plus bas), le tout en musique avec un groupe de percussions urbaines pour « faire du bruit ».

Co20130710 - manif contre décret CISP - En avant asbl -  travailleurs ISP soldésncrètement, le décret est jugé incohérent par rapport aux besoins du secteur, déconnecté de celui-ci. Il est pointé plus précisément 3 « réductions » inquiétantes (voir le tract édité pour l'occasion en format PDF, également disponible sur le site de l'Interfédé):

- la réduction de la valeur ajoutée par le secteur. Les cases dans lesquelles doivent rentrer les stagiaires et certaines nouvelles contraintes administratives ou de suivi sont en contradiction avec la souplesse et les approches pédagogiques adaptatives développées jusqu’à présent par le secteur.

20130710 - manif contre décret CISP - saynète bons et mauvais stagiaires
- la réduction de l’accès aux moins qualifiés, engendrée par multiplication des dérogations qui se trouvent dans le décret. Celles-ci pourront désormais aller jusque 50%, ce qui revient à éloigner inexorablement les EFT/OISP de leurs finalités premières et de leur raison d’exister. Un élargissement de l’accès à des personnes plus qualifiées signifie directement moins de places pour les publics les moins outillés et des difficultés pour élaborer un projet pédagogique global à une seule vitesse.
   
- la réduction du nombre de centres et d’emplois. Alors que le secteur est loin d’être surfinancé et l’offre de formation suffisante, le nouveau mode de financement devrait réduire les moyens d’au moins la moitié des centres, jusqu’à menacer la survie de certains d’entre eux. Une menace pèse sur les emplois et il est à craindre une réduction de l’offre de formation.

20130710 - manif contre décret CISP - Discours Daniel Thérasse « Le Ministre Antoine veut faire passer le décret CISP comme une «  bonne affaire » pour le secteur des EFT et OISP.  Une offre au rabais à saisir en l’état, même si ce décret n’est pas « à "la mode du secteur », même si il n’est pas « à la bonne taille. […] Les articles du décret […] qui ne conviennent pas ne pourront ni être repris, ni échangés… ». Peut-on également lire sur le tract.

Les articles ont pourtant été votés et le texte adopté à la majorité, malgré des critiques PS et écolo. La période des soldes touchera bientôt à sa fin mais l’Interfédé et les 157 centres EFT/OISP du secteur continueront de faire entendre leur voix et de mettre la pression, notamment lors de la rédaction des arrêtés d’application. 

20130710 - manif contre décret CISP - farandole

Voir ce que la presse en a dit

Voir la galerie photos de l'action


Chanson écrite par le Germoir (sur l’air populaire d’« il était une fermière »)
 
Notre Ministre Antoine
Bradeuu notre secteur !
Il porte sur sa têteuu l’avenir de nos stagiaires !
Les EFT rouliii rouliii
OISP roulii roulaa
STOP !!!
Un pas en avant
Trois pas en arrière
Décret Antoine Soldé,
Emplois éliminés.